Un microscope de super-résolution pour déterminer l’impact de la huntingtine pathologique sur le cytosquelette

L’opération Rotary-Espoir en Tête 2022 et sélectionné par le Conseil Scientifique de la FRC a permis de financer un microscope super-résolution pour imagerie 3D-STORM pour un montant de 193 000 €. Cet équipement a pour objectif de visualiser l’architecture des neurones et ainsi déterminer l’impact de la huntingtine pathologique sur le cytosquelette.

Annie ANDRIEUX, porteuse du projet, est Directrice de Recherche CEA à l’Institut des Neurosciences de Grenoble et co-responsable de l’équipe « Dynamique & Structure du Cytosquelette Neuronal » avec Isabelle Arnal.

« Le financement du Rotary est essentiel pour ce projet car il nous permettra d’acquérir un système d’imagerie performant pour « voir » à l’intérieur des neurones. Ainsi nous pourrons visualiser à l’échelle nanométrique les filaments individuels qui constituent le cytosquelette et corréler cette organisation avec les changements de formes et l’activité du neurone. Le rêve ultime serait d’être capable de voir ce cytosquelette à cette résolution mais sur des cellules vivantes et donc d’accéder à leur dynamique » – Annie ANDRIEUX

En savoir plus :

Présentation de l’équipement et du projet « Architectures neuronales (axone, cône de croissance, épines dendritiques) : visualiser l’organisation du cytosquelette pour mieux comprendre certaines fonctions neuronales »

slot gacor 2023