Les astrocytes réactifs : des partenaires à soutenir dans la MH (décembre 2018).

Dans la maladie de Huntington, la majorité des études visant à comprendre les mécanismes pathologiques se sont concentrées sur les neurones. Mais les neurones ne sont pas seuls dans le cerveau et sont très dépendants de plusieurs autres cellules partenaires parmi lesquelles les astrocytes qui tirent leur nom de leur forme étoilée.  Le financement obtenu auprès de l’AHF permet la fin du travail de thèse de Laurene Abjean (Université Paris Sud) qui vise maintenant à comprendre par quels mécanismes les astrocytes coopèrent avec les neurones.

Pour lire le texte, cliquez ici…

situs slot gacor